l’histoire de KURO et SHIRO

Voici la legende de Kumatori Shinzo [熊取新造], qui raconte l’histoire des chiens de Shikoku

 
 

« Les Shikoku ken sont élevés depuis des générations dans le village de Hongawa. Là-bas, on y relate une légende, celle de Kumatori Shinzo [熊取新造], qui tua 999 ours en compagnie de ses deux chiens de chassent, Kuro et Shiro.

 
On raconte qu’alors qu’il pourchassait un ours qui semblait avoir pénétré profondément dans la montagne escarpée du mont Ichizuchi afin d’attraper la millième tête, la falaise s’effondra et il tomba au fond de la vallée.
Shiro couru alors à travers la montagne pour prévenir l’épouse de son maître, la tirant par l’ourlet du kimono en hurlant. L’épouse, sentant que quelque chose n’allait pas avec le comportement de Shiro, le suivit à travers la montagne. Mais arrivée sur les lieux de l’accident, elle vit alors Kuro, blotti contre le cadavre de son mari, comme pour le protéger de la bête.
 
Un corps fort et endurant capable de traverser les montagnes et les vallées, une loyauté indéfectible pour son propriétaire, véritable « seigneur vivant »…Cette histoire qui m’a été transmise, décrit parfaitement les caractéristiques des Shikoku ken.
 
Parce que géographiquement isolés, les Shikoku ken ont été préservés et sont restés les mêmes chiens de chasses, sculptés par les montagnes pendant toutes ces générations. »
 
traduction faite depuis un Article sur trouvé dans le bulletin du NIPPO
 
 
Pour info :
 
Hongawa berceau de la race, était un village localisé dans la préfecture de Kochi sur l’île Shikoku, dont la population était estimée en 2003 à 749. Depuis octobre 2004, le village n’existe plus en tant que municipalité indépendante, mais fait désormais partie de la ville de Ino.
en japonais
 
Kuma (熊)veut dire ours
 
Shiro (シロ ) veut dire blanc, clair, lumineux
 
Kuro (クロ) veut dire noir