Alimentation : le cru

Afin de respecter leur nature de carnivore, j’ai fait le choix de nourrir tous mes chiens adultes et chiots à la viande crue ( raw feeding/preymodel)

Pourquoi continuer l’alimentation crue ?

Parce que ce régime répond aux besoins biologiques de votre chiot qui, si mignon soit il, est un carnivore. A ce titre, il a besoin d’une alimentation naturelle, biologiquement adaptée et non pas calquée sur les besoins de l’être humain.

En variant les viandes blanches et rouges qui apportent chacune des nutriments différents, en donnant des os crus et entourés de viande (os charnus) qui sont la source essentielle de calcium et de phosphore, des abats qui apportent d’autres vitamines et sels minéraux et des poissons pour les acides gras essentiels notamment les omégas 3, les chiots reçoivent tous les nutriments nécessaires à leur bon développement et leur croissance. (Carole M.)

Ce que nous avons constaté chez nos chiens apres le passage au crue :

Croissance équilibrée, meilleur musculature, meilleur système immunitaire, moins de tartre, moins de flatulence et autres inconforts digestif, Une fourrure plus soyeuse, des crottes plus petites et beaucoup moins odorantes… 

5 Idées reçues :

1 – L’alimentation crue est déséquilibrée
C’est faux. En donnant de la viande (blanche et rouge), des os charnus, du poisson et des abats, votre animal aura tous les nutriments nécessaires à sa bonne santé.

2 – L’alimentation crue est dangereuse en raison des salmonelles et autres parasites.
C’est faux. La salive des chiens (des chats et furets aussi), contient de la lysozyme, un enzyme « anti bactérien » ainsi que de la lactoferinne, une protéine ayant des effets bactéricides. De plus le système digestif du chien court, (celui du chat est plus court que celui du chien) la digestion de la nourriture crue rapide et le ph de son estomac acide, ne permettent pas aux bactéries ni aux parasites de s’installer.
Cependant, il faudra être prudent sur la fraîcheur des aliments avec des animaux au système immunitaire déficient.

3 – La viande crue donne des vers
C’est faux. En étant digéré rapidement la viande crue ne reste pas longtemps dans l’estomac, contrairement aux croquettes qui vont séjourner et fermenter plus de 12 h dans le système digestif. En cause, l’amidon et les hydrates de carbones qui ralentissent la digestion.
De plus les vers sont transmis de la femelle à son petit, lorsque l’animal ingère les crottes d’autres animaux, lorsque l’animal en renifle un autre, lorsqu’il fait sa toilette ou encore lorsqu’il gratte le sol.
Même un chat qui vit en appartement peut avoir des vers notamment des ascaris que vous transportez sans le savoir via vos chaussures.
De plus ne vermifugez pas vos animaux en prévention ça ne sert à rien, les vermifuges ne sont efficaces que sur les parasites adultes et le vermifuge n’a pas d’action dans le temps.

4 – Les os crus sont dangereux.
C’est faux. Les os cuits sont friables et représentent un vrai danger, tout comme les os porteurs des gros mammifères et les os à moelle. Dans l’alimentation crue nous ne donnons que des os crus et charnus, c’est à dire entourés de suffisamment de viande. Ils sont nécessaires au bon équilibre de l’alimentation en apportant calcium et phosphore et ont un rôle anti tartre lors du broyage.

5 – Le cru rend agressif ou sanguinaire

C’est faux. Le chien ne fait pas la relation entre la cuisse de poulet qui se trouve dans la gamelle, et les joyeux volatiles qui caquettent dans votre poulailler. L’alimentation ne défini pas l’instinct de prédation. Un chien qui attaque un autre animal ou un être humain est un chien dont on doit « travailler » le comportement, pas la nourriture. Et dans la grande majorité des cas de morsures, c’est l’humain qui est responsable des comportements de l ‘animal.

Si ce type d’alimentation vous intéresse, n’hésitez pas à lire ce blog très complet :

https://barf-raw-feeding.fr/

J’ai choisi de nourrir nos chiens exclusivement à la viande, donc pas de fruits et légumes, pas de céréales et pas de compléments. Ce type d’alimentation crue est appelé Whole prey lorsque l’on nourri avec des proies entières et prey model lorsque l’on dans la gamelle on met des morceaux en respectant les proportion d’une proie (50 % os charnus, 40 % muscle, 5% foie, 5% autre abat)

Il existe en effet des BARF où les gens nourrissent avec des légumes et fruits (qu’ils mixent ou cuisent pour qu’ils soient digestibles), des huiles et parfois des compléments. Ces régimes partent du principe que dans la nature des carnivores mangent le contenu de l’estomac de leur proies or, pour avoir vu des loups manger et nettoyer leur enclos quotidiennement, j’affirme que cela est faux. Déjà ils ne sont pas fan de l’estomac et des intestins, surtout des grandes proies. Quand ils peuvent éviter de le manger ils le font et si vraiment ils ont faim et qu’il n’y a rien d’autre, ils secouent l’estomac ou l’intestin afin de vider le contenu. Il arrive en effet aux Canidés sauvages de manger des baies, des feuilles de menthe, d’eucalyptus et de l’herbe, mais cela est surtout à des fins médicamenteuse et par ce que les fruits murs contiennent de l’alcool ^^

Un autre argument est que l’on retrouve dans les fèces de canidés sauvages (ou groupe de chiens errants) des fruits, de l’herbe, du pain et même du maïs. En fait les canidés étant opportunistes, si la faim se fait sentir, ils n’hésiteront pas manger des cadavres d’animaux trouvés, des fruits et même du maïs, mais cela ne veut pas dire qu’il faut leur donner du maïs, cela veux juste dire qu’on mangerait tous n’importe quoi pour ne pas mourir de faim. Ainsi on retrouve aussi des cailloux dans leurs fèces, pourtant il ne viendrait à l’idée de personne de donner des cailloux à son chien. 

Un vétérinaire vous dira que le chien a évolué et que désormais, il est omnivore et digère même l’amidon. Ils basent leur dire sur une étude scientifique (financée et dirigée par royal canin). Pour l’avoir lu, je dirais que scientifiquement cette étude n’est pas valable et pleine de biais, L’échantillonnage n’est vraiment pas bon, L’étude compare l’ADN de 12 loups à

celle de 6O chiens (de 14 races). Or le problème c’est que déjà on considère toutes les races sur un pied d’égalité et qu’on test seulement 14 races. Les résultats sont très larges (de 4 à 30 copies de gène chez le chiens contre 2 chez le loup) Il y a donc bien des grandes différences entre les races de chiens. Ensuite leur interprétation est fausse. En effet, ils comparent l’ADN de loups nourris à la viande avec celui de chiens nourris aux croquettes et disent que les chiens expriment plus de gènes permettant la production d’amylase, preuve de leur évolution,  or le fait de manger des croquettes donc de l’amidon entraîne justement une expression du gène. Pour comparer, ils auraient donc du tester sur des loups nourris eux aussi aux croquettes… Bref je vais m’arrêter là, mais  toutes les études que j’ai pu lire sur le sujet sont de cette qualité. La dentition du chien, la taille du tube digestif ou encore le régime alimentaire observé chez des chiens errants et sauvages, classe les chiens parmi les carnivores et non les omnivores.

Parce que l’alimentation crue répond aux besoins biologiques de votre chiot qui, si mignon soit il, est un carnivore. A ce titre, il a besoin d’une alimentation naturelle, biologiquement adaptée et non pas calquée sur les besoins de l’être humain.
En variant les viandes blanches et rouges qui apportent chacune des nutriments différents, en donnant des os crus et entourés de viande (os charnus) qui sont la source essentielle de calcium et de phosphore, des abats qui apportent d’autres vitamines et sels minéraux et des poissons pour les acides gras essentiels notamment les omégas 3, les chiots reçoivent tous les nutriments nécessaires à leur bon développement et leur croissance.

Croissance équilibrée, meilleure musculature, meilleur système immunitaire, moins de tartre, moins de flatulence et autres inconforts digestif, Une fourrure plus soyeuse, des crottes plus petites et beaucoup beaucoup moins odorantes…  et un chien plus calme et moins « agressif » car la flore microbienne influe assez fortement sur le comportement du chien.

 

Quelques règles importantes



  • Pas de sanglier sauvage pour cause de maladie mortelle (Aujeszky).

  • Pour le poisson : congélation d’au moins 1 semaine en dessous de -20° avant de donner pour tuer les éventuels parasites (tels que les Anisakis), 3 semaines pour les saumons et truites du Pacifique

  • Les os crus charnus ne sont pas dangereux et sont obligatoires pour l’équilibre phosphore calcium et la bonne hygiène bucco dentaire.

  • La viande, le poisson, les abats sont toujours donnés crus. Cuits ils sont friables et dangereux.


  • Les quantités seront ensuite adaptées suivant la prise ou perte de poids de l’animal.


  • Toutes les céréales, féculents et légumineuses sont interdits. Les fruits et légumes sont optionnels


  • Il n’y a pas de menu type. Vous ferez en fonction des viandes que vous achèterez et que votre animal tolère.


  • Il n’y pas de budget moyen. Il dépendra des bons plans que vous aurez trouvé et du nombre d’animaux .

  • Ne surtout pas complémenter en calcium (très dangereux)

  • Donner des morceaux entiers et non du broyer

Quantités/ Fournisseurs

Pour un mois, vous aurez besoin de 25 à 30 kg de viande pour un Akita. En général si vous commandez pour plusieurs mois, cela vous permet de prendre en conditionnement de 10kg au lieu de 1kg et de payer moins cher au kilo. De plus pour bénéficier des bons plans et des livraisons gratuites, mieux vaut privilégier les grandes quantités et stoker au Congélateur. On divise par deux les litres d’un congélateur coffre pour savoir combien de kilos on arrive à y rentrer, ainsi dans un congélateur 300 litres on rentrera au maximum 150 kilos. En on trouve des congélateurs coffres d’occasions pas très chers sur leboncoin.

Nous nous fournissons  beaucoup chez barfdiscount (via des commandes groupées sur facebook afin de bénéficier des frais de port gratuit) et easy barf (l’entrepôt est à 10minutes donc pas de frais de port et réduction de 10%) , nous allons chercher du poulet pour consommation humaine à l’abattoir près de chez nous (1,5 euros/kilo). Nous demandons aussi en boucherie au leclerc et super u des déchets (généralement gratuit) sinon ils font des barquettes de viande pour animaux en rayon, là pour les prix ça dépend des magasins c’est entre 0,2 et 3,5 euros le kilo. Sinon, il reste les dates courtes.

 

Natsu (Akita mâle) mange 800g par jour et Nikkie (Akita femelle) 700g (hors gestation/allaitement). Mes Shikoku mangent 500g par jour hors activités sportive et jusqu’à 2 kilos lors de grandes activité. Pour un chiot et jusqu’à 1 an, il faut compter entre 25 et 30 kilos par mois. Au fur et à mesure de sa croissance, le poids du chiot augmente, mais ses besoins diminuent. Les quantités restent donc les mêmes, ainsi, un chiot de 3 mois mangera la même quantité qu’un adulte.  Comme le chien japonais se régule tout seul et mange ce dont il a besoin, s’il ne fini pas sa ration, on la met au frais et on lui repropose le lendemain ! 

LISTE DES POISSONS

Liste non exhaustive

On évite les poissons carnivores qui concentrent dans leurs chairs les métaux lourds ainsi que les poissons aux grosses arêtes : lotte, thon, brème, anguille, raie, espadon, carpe, barbeau, silure …

On distingue 2 types de poissons

  • Les poissons bleus ainsi appelés en raison de la couleur de leur peau ainsi que le taux de lipides se situant entre 5 et 15 %. Leur queue est en forme de flèche

  • Les poissons blancs dont le taux de lipides se situe entre 1 et 3 %. Leur queue est le plus souvent à bord droit

Poissons bleus
– Anchois
– Chinchard
– Hareng
– Maquereau
– Sardine
– Saumon
– Sprat
– Truite (c’est un poisson mi gras)

Poissons blancs
– Bar
– Capelan
– Colin (filets)
– Daurade (c’est un poisson mi gras)
– Eglefin
– Gardon
– Goujon
– Joel
– Lieu (filets)
– Merlan
– Merlu (filets)
– Sar
– Tacaud



En donnant 1 ration de poissons par semaine,  vous apportez à votre animal les acides gras essentiels dont il a besoin (notamment les oméga 3) tout en évitant un apport trop important de thiaminase.

La chair des poissons sauvages peut parfois être infestée par des parasites tels que les Anisakis. Bien que l’acidité de l’estomac et la digestion rapide des carnivores permettent de tuer les parasites qui ne présentent que peu, voir pas de risque, je vous conseille donc de congeler vos poissons sauvages ou d’élevage, pendant au moins 7 jours avant de les donner à votre animal, pour respecter le principe de précaution.

LES OS CHARNUS



Attention : si vous devez couper un os, faites-le aux articulations par exemple entre le pilon et le haut de cuisse, entre les vertèbres pour un cou de volaille si besoin, ou une carcasse entière. Sinon on ne coupe jamais un os en deux ou en plusieurs morceaux.

Volailles
– Cou
– haut de cuisse
– tête
– carcasse
– dos avant ou arrière

On évite les pilons, manchons et ailes. Ces os peuvent êtres durs à croquer, souvent gobés, difficile à digérer et laissant apparaître des éclats d’os dans les selles ou vomissures

LAPIN
 Coffre 
– Râble 
– Patte avant 
– Cuisse 
– Tête 

PORC, BOEUF, MOUTON, CHEUVREUIL
– Pied 
– 
Côte 
– 
Plat de côtes
– 
Tête 
– 
Queue 

Attendre que le chien soit adulte



 

LES PROIES ENTIÈRES (non vidées et / ou non plumées)





Si vous ajoutez une proie à la ration de votre animal, il vous suffit de déduire cette proie de la ration totale. Si la proie est vidée comme c’est le cas par exemple des cailles achetées chez le boucher ou au supermarché, vous la déduirez de la ration viande et os charnus.

Viande blanche
– Poulet (entre 1 kg 500 et 2 kg 500)
– Coquelet (environ 800 g)
– Caille (entre 200 g et 400 g)
– Dinde (10 kg pour une femelle et jusqu’à 30 kg pour un mâle)
– Lapin (entre 2 kg 500 à 10 semaines environ et 4 kg à l’âge adulte)
– Lapereau (entre 55 g à la naissance et 800 g au moment du sevrage entre 5 et 6 semaines)
– Poussin (40 g)
– Rat et Souris (voir au dessous)
– Gerbille et hamster (15 à 80 g)
– Cochon d’Inde (350 à 1500 g)

Viande rouge
– Faisan (environ 1 kg 400)
– Perdrix (entre 400 et 500 g)
– Perdreau (entre 450 et 550)
– Pigeon (environ 1 kg)
– Pigeonneau (entre 400 et 600 g)
– Oie (entre 4 et 6 kg)

Poissons entiers non vidés
– Sprat (environ 10 g)
– Hareng (environ 30 g)
– Maquereau (entre 250 g et 1 kg)
– Joel (entre 1 g et 8 g)
– Bar (environ 1 kg)
– Dorade (entre 300 g et 1 kg)
– Truite (entre 250 g et 2 kg)
– Goujon (entre 30 et 150 g)



Si vous souhaitez donner du lièvre, assurez vous que son lieu de chasse / provenance soit exempt de Tularémie.



LES ABATS



La quantité d’abats représente 10 % de la ration quotidienne. Ce pourcentage résulte de la proportion qu’ils représentent à l’intérieur d’une proie ce qui est toutefois largement sous-estimé. Tous les abats apportent en quantités substantielles des vitamines, sels minéraux et oligo – éléments qui sont absents ou en quantité moindre dans la viande et les os charnus.

pour classer les abats la question suivante est posée : est ce un organe qui filtre ou sécrète ? Si la réponse est non l’abat est classé dans la catégorie viande. 



ABATS:

FOIE

ROGNON (rein)

RATE

PANCREAS

CERVELLE

TESTICULES

THYMUS



VIANDE :

COEUR

GESIER

LANGUE

JOUE

POUMON



Le cœur : s’il est considéré comme un abat en boucherie, il n’en reste pas moins un muscle strié (*) comme les muscles squelettiques. Vous pourrez donc l’utiliser pour compléter la ration viande à hauteur de 15 % de la ration viande une fois par semaine. Le cœur ne représentant pas plus de 2 % d’une proie si l’on veut rester dans la logique du Prey Model il ne faut pas en abuser.


La joue et la langue : à classer dans la catégorie viande pour compléter la ration.


Le gésier : c’est un muscle qui peut être utilisé pour compléter la ration viande.


Le poumon : c’est un organe qui peut être utilisé pour compléter la ration viande. Il complète la ration viande à hauteur de 20 % une fois par semaine ou 3 % par jour

Divers

 

Pour varier les apports, il est conseillé de donner 5 à 7 sources (animaux) minimum de protéines différentes.

Si votre chien saute un repas ou s’il boude une ou deux gamelles, pas d’inquiétude, tant qu’il n’est pas apathique ou que son comportement n’est pas modifié, il n’a juste pas faim. De même si votre chien réclame plus que sa ration, mais ne maigri pas, n’augmentez pas sa ration. Envie de manger et besoin, sont deux choses différentes, fiez vous à son poids de forme

Si votre animal boude une partie de sa gamelle, par exemple un abat, rangez la gamelle au frigo et ressortez la au prochain repas. S’il mange l’abat vous pourrez alors lui distribuer la ration normale, sinon recommencez plusieurs jours si nécessaire. Si vraiment il ne mange pas un type d’abat comme le foie par exemple, vous pouvez essayer de le donner directement congelé, de le cacher dans un gros morceau de viande ou de mettre des paillettes de levure dessus S’il persiste à bouder l’abat après plusieurs jours, tentez cet abat mais d’un autre animal, proposez du foie de lapin ou de boeuf s’il boude celui de porc. Ne cédez  pas ! Les abats, particulièrement le foie sont essentiels à la bonne santé de votre chien.

Si votre chien vomi régurgite toute ou ou une partie de sa gamelle juste après le repas, laissez le remanger.

S’il vomi de la bile (liquide jaune mousseux), s’est souvent signe que l’estomac est resté vide trop longtemps

S’il vomi de la bile plus morceaux d’os c’est signe que l’os charnu est mal digéré, changez d’os charnus ou le moment de la journée où vous distribuez les os.

Limitez l’apport de poulet et privilégiez d’autres viandes. Donnez 2/3 de viande rouge pour 1/3 de blanche.

Les carnivores domestiques ne sont pas concernés par la chaîne du froid à moins d’avoir un système immunitaire fragilisé. Vous pouvez donc décongeler vos blocs de viande pour préparer des rations journalières et les recongeler ensuite sans problème

 

SITES SPÉCIALISÉS DE VENTE EN LIGNE

 

Rappel : N’utilisez pas les produits hachés, broyés, en boudins, barquettes ou complets.

Pour les sites belges, allemands ou néerlandais, renseignez vous au préalable pour voir si votre département est desservi, ainsi que les tarifs et conditions de livraison.



ALLEMAGNE

PAYS BAS

 

BELGIQUE



LUXEMBOURG

FRANCE